Conférence de Presse

09 janv. 2008

 

 

TRAFICS DE L’ANNEE 2005 – Port autonome de Liège

Trafic voie d'eau :
 
Pour rappel, l’année 2004 avait été l’année de tous les records, principalement induits par une augmentation de manutention des combustibles solides et des matériaux de construction.
 
L’année 2005 fût caractérisée par deux périodes distinctes :
 
-        un premier semestre encourageant avec 7.399.267 T transportées par voie d’eau, soit seulement 8.517 T de moins (- 0,1 %) que durant la même période 2004 ;
-        le second semestre fut caractérisé par une diminution conséquente de certains tonnages consécutive au début du démantèlement de la sidérurgie à chaud, et plus précisément à la fermeture du haut-fourneau de Seraing.
 
Le tableau ci-dessous donne l’évolution des tonnages voie d'eau du Port autonome de Liège au cours des cinq dernières années :
 
 

 
    ANNEE
 
   TONNAGES
 (en tonnes)
 Différence par
    rapport à
     l’année
    précédente
 
   Différence
      en %
    2001
    2002
    2003
    2004
    2005
 13.476.094
 14.342.437
 14.170.820
 15.190.067
 14.229.743
 +   337.817
 +   866.343
 -   171.617
 + 1.019.247
 -   960.324
 +   2,57
 +   6,43
 -   1,20
 +   7,19
 -   6,32

                        
 
Il est important de souligner que le résultat final voie d’eau (14.229.743 T), bien qu’en net recul par rapport à l’année record 2004(- 960.324 T) avoisine les chiffres des années 2002 et 2003.

 

Ci-après, le tableau comparatif 2004-2005 des catégories de marchandises, suivant la nomenclature utilisée pour la statistique des transports de l'Union Européenne:
 

CATEGORIE
2005
2004
DIFFERENCE EN TONNES
DIFFERENCE EN %
Produits agricoles
162.460
163.395
-935
-1
Denrées alimentaires et fourrages
41.544
47.252
-5.708
-12
Combustibles solides
1.979.156
2.387.905
-408.749
-17
Produits pétroliers
3.044.427
3.115.903
-71.476
-2
Minerais
2.546.880
3.335.601
-788.721
-24
Produits métallurgiques
1.005.229
1.134.637
-129.408
-11
Matériaux de construction
5.162.627
4.772.226
390.401
+8
Engrais naturels et manufacturés
61.491
68.558
-7.067
-10
Produits chimiques
55.628
51.825
3.803
+7
Marchandises diverses
170.301
112.765
57.536
+51
TOTAL
14.229.743
15.190.037
-960.324
-6

 
La tendance générale est à la baisse, avec notamment :
 
-          les minerais (- 788.721 t, soit - 24 %);
-          les combustibles solides (-408.749 t, soit - 17 %);
-          les produits métallurgiques (- 129.408 t, soit - 11 %) ;
 
                            pour la raison évoquée ci-dessus, mais également :
 
-          les produits pétroliers qui subissent le contrecoup de la flambée des prix des hydrocarbures (- 71.476 t, soit – 2 %).
 
 
Les catégories de marchandises en hausse sont :
 
-          les produits chimiques(+ 3 803 t, soit + 7 %).
-          les matériaux de construction, principalement les produits carriers (+ 390.401 t, soit + 8 %);
 
                            mais, surtout,
 
-          les marchandises diverses conteneurisées (+ 57.536 t, soit + 51 %). Un peu plus de 14.000 conteneurs (+ 6.368 unités), soit 17.941 EVP ont utilisé la navette fluviale Liège-Anvers-Liège en 2005 et ainsi contribué au désengorgement de la route.
 
 
10.280 navires ont utilisé les infrastructures publiques en 2005 (192 de plus qu’en 2003), 4689 unités d’une capacité inférieure à 1.350 tonnes et 5571 unités d’une capacité égale ou supérieure à 1.350 tonnes, la cargaison moyenne s’établissant à 1.384 tonnes ( - 122 t ).
 
 
Trafic global de l’année 2005 (eau-rail-route) :
 
Le tableau ci-dessous donne le trafic de l'année 2005 par bateaux, camions et wagons, comparé à celui des années 2002, 2003 et 2004.
 

 
TRAFIC
PAR
 
    2002
 
    2003
 
 
2004
 
 
2005
 Différence
par rapport
   à 2004
__________
 
 Bateaux
___________
 
14.342.437
___________
 
14.170.820
___________
 
15.190.067
___________
 
14.229.743
___________
 
-   960.324
 Wagons
 2.169.909
 2.006.640
2.045.193
1.799.093
-   246.100
 Camions
 4.089.743
 3.996.649
4.355.244
4.033.835
-   321.409
 
___________
__________
__________
__________
___________
 TOTAL
20.602.089
20.174.109
21.590.504
20.062.671
- 1.527.833

 
 
Par rapport à l'année 2004, on constate les fluctuations suivantes :
 
- trafic bateaux: - 6,32 %
- trafic wagons:   - 12,03 %

- trafic camions : - 7,38 %
- trafic global : - 7,08 %
                           
 
On peut dès lors constater que c’est le trafic par voie d’eau qui résiste le mieux à la diminution des trafics.
 
 
La diminution des tonnages camions (- 321.409 t, soit – 7,38 %) et wagons (- 246.100 t, soit – 12,03 %) est principalement induite par une réduction de production de l’aciérie de Chertal, dont le laminoir voit sa fabrication chuter de 1.738.490 à 1.496.045 tonnes en 2005 (– 242.445 tonnes, soit - 13,95 %).
 

 

Ci-après, pour information, le tableau comparatif des années 2003 – 2005 :
 

CATEGORIE
2005
2003
DIFFERENCE EN TONNES
DIFFERENCE EN %
Produits agricoles
162.460
168.454
-5.994
-4
Denrées alimentaires et fourrages
41.544
48.723
-7.179
-15
Combustibles solides
1.979.156
1.759.861
219.295
+12
Produits pétroliers
3.044.427
3.148.444
-104.017
-3
Minerais
2.546.880
3.950.304
-1.403.424
-36
Produits métallurgiques
1.005.229
1.027.682
-22.453
0
Matériaux de construction
5.162.627
3.928.497
1.234.130
31
Engrais naturels et manufacturés
61.491
53.017
8.474
-16
Produits chimiques
55.628
40.661
14.967
+37
Marchandises diverses
170.301
45.177
125.124
+277
TOTAL
14.229.743
14.170.820
-58.923
0

 
 
Les principaux enseignements que l’on peut tirer de ce tableau sont :
 
-          la bonne tenue des combustibles solides (+ 219.295 t, soit
+ 12 %), principalement dûe au maintien de l’activité à la Cokerie de Seraing ainsi qu’au rayonnement européen d’une société active dans le négoce houillier implantée à Monsin ;
-          la plongée (- 1.403.424 t, soit – 36 %) des importations de minerais dont les tonnages sont vraisemblablement appelés à disparaître en 2010 ;
-          l’accroissement (+ 1.234.130 t, soit + 31 %) des matériaux de construction, principalement induit par l’intensification extractive en val de Meuse ;
-          le développement extraordinaire (+ 125.124 t, soit + 277 %) des marchandises diverses découlant de la conteneurisation, phénomène qui se retrouve dans la plupart des grands ports maritimes et fluviaux.
 
 
 
Conclusion :
 
L’année 2005 amorce une réduction des importations de minerais destinées à la sidérurgie liégeoise.
                           
D’excellents tonnages carriers sont enregistrés cette année malgré une conjoncture qui reste faible dans le domaine de la construction.
 
Le développement généralisé, enfin, de l’utilisation du conteneur dans la chaine logistique conforte le Port autonome de Liège dans son choix stratégique de développement d’une nouvelle plate-forme multimodale génératrice de valeur ajoutée et d’emplois, à savoir le projet de Liège Trilogiport.

 

 


TOP