Port de LIège - Opérationnel - Trafics 2019

24 mars 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Port de Liège, maillon essentiel dans la logistique, poursuit son activité  avec des mesures sanitaires renforcées

Face à la situation relative au COVID-19, les ports intérieurs sont essentiels au bon fonctionnement continu de plusieurs chaines d’approvisionnement de marchandises.

En sa qualité de plate-forme logistique importante, le Port de Liège, premier port intérieur belge et troisième port intérieur européen, reste ouvert et assure la continuité de ses activités malgré les mesures renforcées prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Cette continuité des services est assurée dans le respect le plus strict des consignes de sécurité sanitaire.

L’Association des Manutentionnaires et Usagers du Port de Liège (MUPOL) confirme que la plupart des concessionnaires a pris les dispositions, conformes aux instructions, pour assurer la continuité de l’activité. Tout est mis en œuvre pour garantir un environnement sécurisé. Un ralentissement voire arrêt de certaines branches d’activités sont toutefois à déplorer (tels les secteurs de la construction et de l’acier).

Des fortes répercussions d’une part économiques et d’autre part en termes de trafic industriel sont à prévoir. A ce stade, il est encore trop tôt pour évaluer ces répercussions.

Le Port de Liège continuera ainsi de jouer un rôle incontournable pour l’économie locale et nationale pendant la crise de coronavirus. Il réitère dans ce contexte toute son importance socio-économique pour la région liégeoise.

Les ports intérieurs assureront leurs fonctions. La Fédération européenne des ports intérieurs a ainsi récemment demandé aux autorités nationales et européennes de continuer de jouer leur rôle en veillant à ce que les ports puissent poursuivre leurs fonctions essentielles.

 

En qualité d’acteur économique de premier plan, le Port de Liège annonce par ailleurs ses résultats 2019.

 

Nouveau record de trafic fluvial de conteneurs au Port de Liège en 2019 : + 13%

 

Le Port autonome de Liège a enregistré une excellente croissance du trafic fluvial de conteneurs en 2019. Avec 96.220 EVP (équivalent-vingt-pieds) et une progression de 13 % (+10.699 EVP), les terminaux à conteneurs du Port de Liège augmentent encore de manière remarquable leurs résultats par rapport à 2018. Il s’agit d’un nouveau record absolu à Liège.

 

Le trafic voie d’eau s’est élevé à 15.9 millions de tonnes, en stabilisation par rapport à 2018.

 

Le trafic global (eau-rail-route) observe un très léger recul à Liège : 21.1 millions de tonnes de marchandises transportées ont transité par les zones portuaires liégeoises, soit – 1% par rapport à 2018.

Ce montant global (eau-rail-route)  pourrait toutefois s’élever à 23.4 millions. Ce calcul nécessite toutefois quelques explications. Les statistiques officielles du Port de Liège sont établies exclusivement sur base des trafics facturés aux entreprises concessionnaires actives sur le domaine portuaire liégeois. Selon le Port autonome de Liège, 2.3 millions de tonnes supplémentaires  sont engendrées par le trafic camion généré sur nos zones portuaires. Ces trafics, touchant la voie d’eau, ne sont pas facturés et ne font dès lors pas partie des statistiques officielles. Ces trafics supplémentaires viendraient donc s’ajouter  aux 21.1 millions de tonnes. Le montant global du trafic eau-rail-route s’élèverait  donc à 23.4 millions de tonnes. 

Ce chiffre final démontre ainsi l’utilisation réelle des infrastructures portuaires liégeoises et prouve que l’obtention des subsides wallons est essentielle en vue de répondre à la demande légitime des entreprises concessionnaires d’obtenir  des facilités portuaires performantes.

 

Malgré un ralentissement du trafic fluvial observé globalement en Wallonie (-5,8%), le Port de Liège tire ainsi son épingle hors du jeu en enregistrant d’une part une croissance significative du trafic de conteneurs et une stabilisation de son trafic fluvial.

 

La plate-forme multimodale Liège Trilogiport a poursuivi son bon développement en 2019. Elle bénéficie à ce jour d’un terminal à conteneurs et de deux halls logistiques opérationnels, respectivement de 23.000 m² et de 44.000 m². A ces deux halls s’ajoute un troisième hall logistique, 20.000m², dont la construction a démarré à l’automne 2019.  Ce dernier hall devrait être opérationnel à la fin du printemps.

 

Par ailleurs, le complexe portuaire liégeois représente, selon la Banque nationale de Belgique, 7.753 emplois directs et 10.962 emplois indirects générés par l’ensemble des entreprises concessionnaires du Port autonome de Liège. Le Port de Liège demeure sans aucun doute un levier de développement socio-économique important pour la région.  Il reste un acteur incontournable du développement durable : 75 % des trafics manutentionnés sur les diverses zones portuaires transitent par la voie d’eau, ce qui constitue une réelle performance au niveau européen.

 

Selon Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège, « A Liège, le trafic fluvial de conteneurs continue d’afficher d’excellents résultats en 2019. Il s’agit d’une excellente tendance vu le développement de notre plate-forme Liège Trilogiport. Nous continuons de maintenir et développer cette activité, tout en respectant le bien-être des riverains avec qui nous nous concertons de manière trimestrielle.

Par ailleurs, je souligne également l’étroite collaboration de l’ensemble de nos entreprises concessionnaires, à la recherche permanente de nouveaux trafics diversifiés afin d’assurer la pérennité des activités portuaires de notre région. »

 

 

Appel aux entreprises : pensez au fluvial !

Le Port de Liège veut développer le report modal. Face aux enjeux écologique et face à la saturation à l’entrée des grandes villes, le transport fluvial apparaît comme un avantage non négligeable et se positionne de plus en plus comme une alternative au routier ou ferroviaire.

 

Le Port de Liège promeut ainsi le développement du transport multimodal, principalement du fluvial et rappelle aux entreprises que la voie d’eau peut être une alternative intéressante, économique et respectueuse de l’environnement. Nos sociétés concessionnaires proposent des solutions sur mesure pour tous types de marchandises.

 

Les impacts positifs du trafic par la voie d’eau en région liégeoise sont très importants puisque les tonnages de l’année 2019 représentent une économie de près de 800.000 camions sur nos routes !

 

Selon Monsieur Emile-Louis BERTRAND, Directeur général : « J’incite incontestablement toutes les entreprises à réfléchir aux modes de transport alternatif afin d’inscrire la voie d’eau comme une véritable alternative pour le transport de marchandises.  Réaliser ce transfert modal est important dans notre stratégie. Il est dès lors crucial de sensibiliser les entreprises à transférer les marchandises de la route vers la voie d’eau et/ou le rail. De nombreux investissements annuels relatifs à nos infrastructures portuaires sont réalisés par nos soins, en étroite collaboration avec le Gouvernement wallon et les concessionnaires, afin d’encourager cette multimodalité. »

 

 

Redynamisation du fret ferroviaire

Le Port autonome de Liège travaille également sur la redynamisation du fret ferroviaire au sein de ses zones portuaires.

 

Afin d’assurer l’accès ferroviaire à Liège Trilogiport, divers travaux ont été réalisés au cours de 2018-2019 (remise en état du pont ferroviaire, réhabilitation d’une voie ferrée sur le site de Chertal..).

 

Des travaux d’aménagement sont actuellement en cours au niveau des voies ferrées sur le site de Liège Trilogiport.

 

Le Port autonome de Liège travaille aussi actuellement sur la redynamisation du fret ferroviaire au sein du Port de Monsin. Diverses solutions d’exploitation ferroviaire sont actuellement en cours d’analyse pour ce port.

 

 

Rapport détaillé des activités

 

 

 

  1. Les tonnages fluviaux

    Les tonnages voie d’eau restent globalement stables. Ils passent de 15.959.357 tonnes en 2018 à 15.901.981 tonnes en 2019, soit une très légère diminution de 57.376 tonnes (-0%).

    1. Catégories de marchandises

       

CATEGORIES DE MARCHANDISES

2018

2019

Différence

%

Produits de l’agriculture

563.102

520.761

-42.341

-8

Houille et lignite

1.669.779

1.459.269

-210.510

-13

Minerais

9.851

0

-9.851

*

Produits alimentaires

0

0

0

*

Bois et produits du bois

360.904

302.714

-58.190

-16

Coke et produits pétroliers

3.351.139

3.296.874

-54.265

-2

Produits chimiques

409.434

386.040

-23.394

-6

Produits minéraux non métalliques

6.114.950

6.089.177

-25.773

0

Métaux

1.307.375

1.155.989

-151.386

-12

Machines et matériel

863

1.557

+694

*

Matériel de transport

35

0

-35

*

Articles manufacturés

683

0

-683

*

Matières premières secondaires, déchets

1.231.531

1.710.844

+479.313

+39

Marchandises divers, conteneurs

876.703

907.886

+31.183

+4

Autres marchandises

63.008

70.870

+7.862

+12

TOTAL

15.959.357

15.901.981

-57.376

0

* non significatif

Les principales marchandises en baisse sont :

  • les produits charbonniers (-210.510 tonnes, soit -13 %) ;

  • les produits métalliques (-151.386 tonnes, soit -12 %) ;

  • les bois et produits du bois (-58.190 tonnes, -16%) ;

  • le coke et les produits pétroliers (-54.265 tonnes, soit -2 %) ;

  • les produits de l’agriculture (-42.341 tonnes, soit -8 %) ;

  • les produits chimiques (-23.394 tonnes, soit -6%).

     

    Ces moindres résultats s’expliquent par :

  • une fermeture progressive et programmée des centrales électriques au charbon en Allemagne et aux Pays-Bas ;

  • une réduction de production dans la sidérurgie à froid, avec notamment du chômage économique chez Tata Steel ;

  • la fermeture de la centrale électrique aux pellets des Awirs ;

  • un hiver 2019 historiquement doux ;

  • une réduction de la production des biocarburants à Statte, et

  • un moindre recours à la voie d’eau dans le chef de l’usine Knauf à Engis.

     

    Les principales marchandises en hausse sont :

  • les matières premières secondaires et déchets (+479.313 tonnes, soit +39 %) ;

  • les marchandises diverses/conteneurs (+31.183 tonnes, soit +4 %) ;

  • les autres marchandises (+7.862 tonnes, soit +12 %).

     

    Ces bonnes performances s’expliquent par :

  • un ajustement dans le système de comptabilisation des laitiers ;

  • l’augmentation des marchandises conteneurisées (+ 13 % en nombre d’EVP) ;

  • une croissance des volumes de mâchefers générés par l’incinérateur d’Intradel.

     

     

    1. Les conteneurs – nouveau record absolu !

       

      96.220 EVP (équivalents vingt pieds) ont été manutentionnés sur les trois terminaux liégeois (principalement DPW Liège Container Terminals qui gère les terminaux à conteneurs de Renory & de Liège Trilogiport , et celui d’Euroports Inland Terminals). Ceci correspond à une augmentation de 10.699 unités, soit une augmentation de 13%.

      Il s’agit d’un nouveau record absolu.

       

      Voici l’évolution du trafic fluvial de conteneurs au Port autonome de Liège, en augmentation continue, au cours de ces dernières années :

       

ANNEE

NOMBRE EVP

DIFFERENCE

%

2015

40.665

 

+ 27

2016

56.862

 

+ 40

2017

74.431

 

+ 31

2018

85.521

 

+ 15

2019

96.220

 

+ 13

 

 

    1. La navigation maritime

       

Année

Nombre de bateaux

Evolution

%

2015

78

 

 

2016

88

+ 10

+ 13%

2017

116

+ 28

+ 32%

2018

122

+ 6

+ 5%

2019

156

+ 34

+ 28%

 

Le Port de Liège a accueilli 156 caboteurs (+ 34 unités). Ceci représente une augmentation de 28% par rapport à 2018. Il s’agissait principalement d’aciers spéciaux importés d’Espagne et de Grande-Bretagne ou exportés vers le Royaume-Uni, l’Irlande et le Portugal.

 

 

  1. Résultats globaux

     

Mode

2018

2019

Variation

%

 Voie d'eau

15.959.357

15.901.981

-57.376

0

 Route

3.893.169

3.916.301

+23.132

+1

 Rail

1.512.174

1.351.292

-160.882

-11

 Total

21.364.700

21.169.574

-195.126

-1

                                                                                                                                                                              En tonnes

 

La réduction des trafics ferroviaires est essentiellement due à une baisse d’activités sur le terminal à coils de Renory.

 

Il est pertinent de considérer aussi les 2.3 millions d’euros supplémentaires engendrés par le trafic camion non facturé et donc non considéré dans les statistiques officielles (voir infra).

 

  1. Nouveaux développements & nouveaux trafics

A Liège Trilogiport, un contrat de concession pour une superficie d’environ 20 hectares été conclu avec Weerts Supply Chain (WSC). Active dans le domaine du transport et de la logistique, la société WSC  prévoit la construction de 2 entrepôts logistiques de dernière génération (l’un réfrigéré, l’autre conventionnel), pour une superficie totale de 88.000 m² afin d’y développer ses activités. Le premier entrepôt logistique d’une superficie de 20.000 m² est actuellement en cours de construction. L’ensemble représente un investissement total de plus de 50 millions d’euros et est porteur d’une prévision de plus de 400 emplois dans les 4 ans. WSC, attiré par le caractère multimodal de la plate-forme de Liège Trilogiport, entend proposer des services toujours plus innovants à un portefeuille clients en constante croissance.

Au Port de Wandre, le dépôt pétrolier PPST (Petroleum Products Storage and Transport) a installé en octobre 2019 un nouvel équipement ultra-moderne de déchargement des barges : un bras rigide. Grâce à sa position stratégique sur la Meuse, le dépôt fournit des produits pétroliers aux particuliers et aux stations-service de la région. PPST est un des principaux dépôts de carburants en Wallonie. Ces produits pétroliers sont transférés depuis des barges vers des réservoirs à terre grâce à ce bras rigide de déchargement installé à l’appontement.  Cet investissement renforce la sécurité des travailleurs sur le site, la productivité du site ainsi que la protection environnementale de la Meuse.

  1. Les résultats des ports voisins

    Duisburg (-6 %), Rotterdam (0 %), Anvers et North Sea Port (Gand) (+1 %), Ostende (+2), Dunkerque (+3 %) et Zeebruges (+14 %) grâce à l’arrivée de l’armement chinois COSCO.


     

  2. Budget des travaux 2020

     

    Le plan quinquennal 2015-2019 a récemment atteint son terme. Quelques marchés publics ont été menés en toute fin de période et ce plan permet ainsi le financement d’importants travaux, tant financièrement que stratégiquement, comme :

     

  • L’extension du réseau ferroviaire au droit de la plate-forme de Liège Trilogiport (± 790.000,00 € hors TVA) ;

  • La réhabilitation de la dalle du terminal à conteneurs du port de Renory (± 550.000,00 € hors TVA) ;

  • La réfection de différentes voiries et le réaménagement du quai sud de la darse nord du port de Monsin (± 1.450.000,00 € hors TVA).

     

Ces trois chantiers débutent à présent et permettent tant la sécurisation de trafics actuels que le développement de nouveaux.

 

La finalisation du plan d’investissement SOWAFINAL 2 (Plan Marshall 2.Vert) permet d’obtenir d’importants subsides destinés à l’extension de la dalle du terminal  à containers de Liège Trilogiport (coût des travaux : ± 655.000,00 € hors TVA). Ces travaux débutent également.

 

Pour le début du nouveau plan quinquennal 2020-2024 sont notamment prévus les marchés suivants :

  • La remise en ordre d’installations d’éclairage public au port de Monsin (± 260.000,00 € hors TVA) ;

  • Certains aménagements liés à l’activité ferroviaire en plein développement de Liège Trilogiport comme l’automatisation et la sécurisation de barrières et passages à niveau (± 300.000,00 € hors TVA) ;

  • Des travaux d’aménagement de la nouvelle extension amont du port des Yachts de Liège ;

  • Des travaux de remplacement de plantations (peupliers) sur différentes zones portuaires (budget global de ± 250.000,00 €).

     

A noter que, au port des Yachts de Liège, le prolongement du ponton du côté de la voie rapide est actuellement à l’étude. La réalisation est prévue pour cette année 2020 et les travaux seraient cofinancés par le Service Public de Wallonie et la Province de Liège (budget : ± 95.000,00 € hors TVA).

 

Le plan d’investissement SOWAFINAL 3 (Plan Marshall 4) prévoit quant à lui la création d’un nouveau mur de quai à hauteur du zoning industriel à Hermalle-sous-Huy. Le subside n’étant pas suffisant pour couvrir l’entièreté du budget nécessaire, il sera en outre partiellement financé par le plan quinquennal 2020-2024.

 

Ce plan SOWAFINAL 3 prévoit également l’extension du terminal à conteneurs. Le montant du subside s’élève globalement à 3.328.000 € hors TVA. Ces travaux sont actuellement à l’étude.

 

 

 

 

 

 

  1. Annexe – Liège Trilogiport - Récapitulatif

     

     

14 novembre 2015 

Inauguration par le Roi Philippe de Belgique

Printemps 2016

Démarrage du terminal à conteneurs géré par la société DP World*

2016

Construction du premier hall logistique développé par la société WDP (18.000 m²)

Septembre 2016

Accueil de la première société utilisatrice Tempo Log Belgium (pour les activités d’Alpargatas) – 18.000 m²

2017

Construction du hall logistique développé par la société JostGroup (44.000 m²)

 

 

2018

Démarrage des activités commerciales de JostGroup sur le site de Liège Trilogiport

Novembre 2018

Création de la joint-venture « DP World Liège Container Terminals »

 

* Une nouvelle joint-venture (création de la société DP World Liège Container Terminals) a été annoncée en novembre 2018.  Ainsi, afin d’offrir à leurs clients une offre de services améliorée pour les conteneurs dans l’hinterland, les sociétés Tercofin et DP World Inland ont décidé de joindre leurs forces à Liège en créant une joint-venture (JV) dans le cadre d’un accord d’achat d’actions.

 

La société commune qui comprend le terminal de Tercofin, Liège Container Terminal (LCT) et le terminal de DP World Liège Terminal sur Liège Trilogiport sera gérée par une même structure commerciale et opérationnelle. Elle regroupera les capacités des deux terminaux afin d’accompagner la forte croissance à venir.

Mai 2019

Octroi de la concession de 20 hectares à Weerts Supply Chain – WSC

Octobre 2019

Démarrage de la construction du premier hall de Weerts Supply Chain - WSC

 

 

 

Contact presse

Hélène Thiébaut, Attachée – Communication, Port autonome de Liège, quai de Maestricht 14 B - 4000 Liège TEL: + 32 4 232 97 85  h.thiebaut@portdeliege.be   www.portdeliege.be


TOP