Trafics 2017 du Port autonome de Liège: trafics en hausse de 3 %

21 févr. 2018

Liège, le 21 février 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Trafics 2017 du Port autonome de Liège: trafics en hausse de 3 %

Les trafics dépassent à nouveau la barre des 21 millions de tonnes !

 

Le Port de Liège a traité, en 2017, plus de 21 millions de tonnes de marchandises, un chiffre en hausse de 3 % par rapport à 2016 !  Le Port de Liège enregistre ainsi une croissance pour la 4ème année consécutive, dopé par les bonnes performances des activités de ses entreprises concessionnaires.

 

Le Port autonome de Liège, premier port intérieur belge et troisième port intérieur européen, dépasse ainsi à nouveau la barre des 21 millions de tonnes et affiche en 2017 d’excellentes performances :

 

-               une progression de 3 % des tonnages transportés par la voie d’eau qui atteignent le résultat de
15.941.341
tonnes, soit la seconde meilleure performance absolue ;

 

-                 une croissance de 3 % du trafic global (eau-rail-route) atteignant 21.070.514 tonnes ;

-                 une progression de 31 % du trafic conteneurs atteignant 74.431 EVP  (soit + 17.569 équivalents vingt pieds - EVP supplémentaires transportés)  – il s’agit d’un record absolu !

 

-                 un chiffre d’affaires en hausse de 7,45 % soit 305.062 € de plus pour atteindre le montant de 4.398.824 € ;

 

"On dépasse à nouveau les 21 millions de tonnes, soit un hausse de 3 % du trafic global et 3 % du trafic voie d’eau. Pour l’année 2017, les excellents chiffres enregistrés par le Port autonome de Liège s’expliquent d’abord bien évidemment par les performances de nos sociétés concessionnaires. Ils résultent également de la politique commerciale et par les investissements du Port, réalisés en étroit partenariat avec le Gouvernement wallon. 
Les matières premières pour la construction (produits minéraux non métalliques), les produits pétroliers (houille et lignite) ainsi que les matières premières secondaires figurent dans le top 3 des marchandises transportées par péniche. Le transport par conteneurs a connu une hausse remarquable de 31 % ! » s'est félicité Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège.

 

Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, se félicite également de ces résultats : « Nous atteignons pratiquement les 16 millions de tonnes voie d’eau et retrouvons les volumes « voie d’eau » de 2008 ! Il s’agit de notre deuxième record en terme de trafic voie d’eau. Le transport fluvial a connu une crise profonde avec la disparition des transports de produits sidérurgiques, et particulièrement en région liégeoise. Ensemble avec nos entreprises concessionnaires, nous réussissons notre reconversion. »

 

Selon Michel Firket, Administrateur délégué du Port autonome de Liège, « soulignons la contribution du Port de Liège à la mobilité urbaine. 16 millions transitant par la voie d’eau, c’est équivalent à 800.000 camions en moins sur nos routes ! Il faut maintenant sensibiliser les entreprises à s’intéresser davantage au développement durable et au transport fluvial, mode de transport sûr, moins coûteux et plus respectueux de l’environnement. »

 

Le complexe portuaire liégeois représente, selon la Banque nationale de Belgique,  7.761 emplois directs et
11.185 emplois indirects générés par l’ensemble des entreprises concessionnaires du Port autonome de Liège.

 

Rapport détaillé des activités 

 

  1.        Le chiffre d’affaires

Le Port autonome de Liège a enregistré une croissance de 7,45 % de son chiffre d’affaires qui s’est établi en 2017 à 4.398.824 € (+ 305.062 €).

 

  1.        Les tonnages fluviaux

Les tonnages voie d’eau passent de 15.462.275 tonnes en 2016 à 15.941.341 tonnes en 2017, soit une augmentation de 479.066 tonnes (+ 3 %).

 

2.1.   Catégories de marchandises

La quasi-totalité des secteurs affichent d’excellentes performances :

 

CATEGORIES DE MARCHANDISES

2016

2017

Différence

%

Produits de l’agriculture

578.252

543.576

-34.676

-6

Houille et lignite

1.272.817

1.695.642

+442.825

+33

Minerais

1.055

1.000

-55

*

Produits alimentaires

891

1.188

+133

*

Bois et produits du bois

372.835

450.346

+77.511

+21

Coke et produits pétroliers

3.331.709

3.196.875

-134.834

-4

Produits chimiques

361.898

398.475

+36.577

+10

Produits minéraux non métalliques

6.584.321

6.444.883

-139.438

-2

Métaux

1.111.037

1.116.559

+5.522

*

Machines et matériel

219

300

+81

*

Matériel de transport

0

138

+138

*

Articles manufacturés

37.499

45.557

+8.058

+21

Matières premières secondaires, déchets

1.202.084

1.265.881

+63.797

+5

Marchandises divers, conteneurs

597.699

728.974

+131.275

+22

Autres marchandises

7.709

51.947

+44.204

*

TOTAL

15.462.275

15.941.341

+479.066

+3

* non significatif

 

Les principales marchandises en hausse sont :

 

-          les produits charbonniers (+ 442.825 tonnes, soit + 33 %),

-          les marchandises diverses/conteneurs (+ 131.275 tonnes, soit + 22 %),

-          les produits du bois (+ 77.511 tonnes, soit + 21 %),

-          les matières premières secondaires et déchets (+ 63.797 tonnes, soit + 5 %),

-          les produits chimiques (+ 36.577 tonnes, soit + 10 %).

 

 

Ces performances s’expliquent par :

 

-          des gains de parts de marché à l’international pour la firme Terval,

-          le développement considérable de nos trois terminaux à conteneurs, exploités par les sociétés Liège Container Terminal, Euroports Inland Terminals et DP World Liège,

-          l’utilisation accrue de la centrale électrique aux pellets d’Engie Electrabel aux Awirs,

-          les laitiers et autres déchets consommés par les cimenteries locales,

-          une activité fluviale croissante chez Knauf à Engis.

 

Les principales marchandises en baisse sont :

 

-          les produits minéraux non métalliques (- 139.438 tonnes, soit - 2 %),

-          le coke et les produits pétroliers (- 134.834 tonnes, soit - 4 %),

-          les produits de l’agriculture (- 34.676 tonnes, soit - 6 %).

 

Ces moindres résultats s’expliquent par :

 

-          une moindre demande internationale en produits carriers,

-          une nouvelle année clémente en matière météorologique,

-          une moindre production en biocarburant chez Biowanze.

 

2.2.     Les conteneurs – record absolu !

 

Le Port de Liège a établi un nouveau record absolu  ! Le transport de conteneurs a ainsi enregistré une hausse remarquable de 31 %.  74.431 EVP (équivalents vingt pieds) ont été manutentionnés sur les trois terminaux liégeois (principalement Liège Container Terminal, mais aussi Euroports Inland Terminals et DP World Liège). 
Ceci correspond à une augmentation de 17.569 unités.

 

Voici l’évolution du trafic fluvial de conteneurs au Port autonome de Liège, en augmentation continue, au cours de ces dernières années :

 

ANNEE

NOMBRE EVP

DIFFERENCE

%

2013

27.638

+ 2.825

+ 11

2014

31.939

+ 4.301

+ 16

2015

40.665

+ 8.726

+ 27

2016

56.862

+ 16.197

+ 40

2017

74.431

+ 17.569

+ 31

 

 

 

 

2.3.   La navigation maritime

 

Concernant la navigation maritime, 116 caboteurs (+28 unités) ont fait escale à Liège en 2017, ce qui représente une augmentation de 17 % des tonnages par rapport à l’exercice précédent. Il s’agissait principalement d’aciers spéciaux importés d’Espagne et de Grande-Bretagne ou exportés vers le Royaume-Uni, l’Irlande et le Portugal.

 

 

  1.          Résultats globaux

 

Mode

2016

2017

Variation

%

 Voie d'eau

15.462.275

15.941.341

+ 479.066

+ 3

 Route

3.549.923

3.612.098

+ 62.175

+ 2

 Rail

1.516.698

1.517.075

+ 377

0

 Total

20.528.896

21.070.514

541.618

+ 3

                                                                                                                                                                                   En tonnes

Ces résultats globaux constituent la cinquième meilleure performance absolue, le record ayant été réalisé en 2008, avec 21.807.221 tonnes.

 

La progression du mode routier est due au développement spectaculaire des activités d’Envisan sur le site de Monsin (+145.805 tonnes) qui compense largement la diminution de production chez BBM cette année (-94.734 tonnes).

 

Le transport ferroviaire, lui, reste par contre stable par rapport à l’année 2016.

 

Le Port autonome de Liège reste un acteur incontournable du développement durable : 76 % des trafics manutentionnés sur les diverses zones portuaires transitent par la voie d’eau, ce qui constitue une réelle performance au niveau européen.

 

  1.          Nouveaux développements & nouveaux trafics

 

Au port d’Eclatement (rive gauche du canal Albert – Herstal), notons en 2017 l’achèvement du plus grand LIDL de Wallonie (« Lidl of the future »). Ce nouveau concept de magasin est doté de technologies durables destinées à minimiser la consommation énergétique. LIDL a ainsi décidé de mettre en place toute une série d’installations qui favorisent le développement durable.

 

Installée au sein du Port autonome de Liège, la société Smart Value, logisticien de Newpharma (leader de la pharmacie en ligne en Belgique), continue son expansion au port de Wandre. Newpharma a ainsi triplé la surface de ses entrepôts et le nombre de collaborateurs a doublé en un an ! L’effectif s’élève aujourd’hui à une centaine de personnes. 

 

Au port de Chertal enfin, la société Mategro intègre la liste des concessionnaires du Port autonome de Liège.

 

A Liège Trilogiport, JostGroup finalise l’achèvement de son premier hall logistique (44.000 m²).

Installé dans le port pétrolier de Wandre, Gilops Group est un des plus grands importateurs indépendants de produits pétroliers sur le marché belge. Grâce à sa situation géographique, au carrefour des autoroutes et des voies fluviales, le dépôt de Wandre fournit les « revendeurs » de Liège, du Limbourg et de la Province du Luxembourg. Ses installations de stockage ont une capacité de plus de 95 millions de litres de carburants. Sa filiale Liège Tank Storage a finalisé en 2017 la construction d’un nouveau dépôt pétrolier de 80 millions de litres de carburants dont l’exploitation est prévue dans le courant du printemps 2018.

 

  1.          Les résultats des ports voisins déjà publiés

 

Anvers + 4 %, Zeebruges -2 %,  Gand + 12 %, Dunkerque + 3 %, Bruxelles + 9 %, Rotterdam + 1 %

Paris et Duisbourg n’ont pas encore communiqué les résultats annuels.

 

  1.          Le Port des Yachts : la plaisance et les croisières fluviales

 

Enfin, le Port des Yachts a accueilli 1.174 bateaux de plaisance en 2017, soit une diminution de 43 unités  (- 4 %). Ces yachts ont toutefois augmenté la durée de leur séjour à Liège, ce qui a engendré une occupation plus importante de nos pontons. La durée moyenne du séjour est ainsi passée de 2,8 à 3,3 nuits.  3.877 nuitées bateaux ont ainsi été enregistrées en 2017 (+ 484 unités, soit + 14 %).

 

Les plaisanciers, par contre, ont été moins nombreux, passant de 3.375 personnes en 2016 à 2.731 personnes en 2017 (- 644 unités, soit - 19 %).

 

Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège : « Nous constatons que les plaisanciers allongent la durée de leur séjour à Liège et demeurent plus longtemps à Liège, ce qui est bien évidemment bénéfique pour l’économie touristique liégeoise».

 

Au niveau des navires de croisière, le Port des Yachts a accueilli 8 navires pour un total de 429 passagers.

 

  1.          Budget des travaux 2018

 

Dans le cadre du plan quinquennal d’investissement subsidié par le Service Public de Wallonie – DGO.2, le budget des études et travaux prévus s’établit au montant global de 2.976.372,62 € hors TVA, dont 2.237.750,77 € pris en charge théoriquement sur le budget régional.

 

Il faut cependant noter que :

 

-          Les différents postes concernant des travaux à caractère électrique doivent être étudiés par la Direction de la Gestion des Equipements des Voies hydrauliques de Liège et des Barrages (Service Public de Wallonie) ;

-          Les postes relatifs aux travaux à caractère routier sont actuellement à l’étude par le bureau ARCADIS (accord cadre mis en place par le Service Public de Wallonie) ;

-          Les travaux relatifs au Port des Yachts doivent être étudiés par la Direction des Voies hydrauliques de Liège (Service Public de Wallonie).

 

 

Contact presse

Hélène Thiébaut, Attachée – Communication, Port autonome de Liège, quai de Maestricht 14 B - 4000 Liège 
TEL: + 32 4 232 97 85    h.thiebaut@portdeliege.be    www.portdeliege.be


TOP