Croissance significative du trafic fluvial de conteneurs au Port autonome de Liège en 2011!

09 févr. 2012
 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Liège, le 9 février 2012

 

Croissance significative du trafic fluvial de conteneurs
au Port autonome de Liège en 2011!

 

Le trafic fluvial de conteneurs au Port autonome de Liège, premier port intérieur belge et troisième port intérieur européen, confirme, en 2011, son excellente santé. Il affiche une augmentation significative (+64%).

Ce trafic fluvial de conteneurs a ainsi enregistré, en 2011, 28.982 EVP (Equivalent Vingt Pieds), soit une hausse record (+11.358 EVP) par rapport à 2010.

 

Cette croissance résulte du succès mondial du trafic de conteneurs et du dynamisme des sociétés liégeoises de manutention de conteneurs (plus précisément Liege Container Terminal et Trilogiport Terminal SA). Ces deux sociétés, de renommée nationale et internationale, offrent une gamme de prestations complètes et organisent notamment des navettes régulières de conteneurs vers les ports maritimes européens majeurs (Anvers, Rotterdam et Zeebruges).

 

Cette hausse confirme ainsi toute l’importance du trafic fluvial conteneurisé à l’avenir. Elle conforte le développement de la plate-forme multimodale Liège Trilogiport (100 hectares) destinée à accueillir notamment des conteneurs dès mi-2015.

 

Ces chiffres traduisent également tout le potentiel du Port autonome de Liège en tant que plaque tournante de la logistique européenne. Ils confirment également la position de Liège comme maillon incontournable de la logistique fluvio-maritime.

 

Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège déclare à ce sujet : « Le trafic fluvial de conteneurs poursuit ainsi son développement à Liège. Il marque en 2011 une excellente progression. Nous nous réjouissons de développer davantage ce type de transport et de diversifier nos trafics. Ceci afin de créer et de garantir surtout de nombreux emplois nouveaux en région liégeoise.»

 
Trafic « voie d’eau » en 2011 
 

Le transport « voie d’eau » a augmenté de 0,33% en 2011 et a atteint 15.503.576 tonnes (soit + 51.336 tonnes par rapport à l’année précédente) malgré l’impact de la crise et malgré la fermeture du haut-fourneau d’ArcelorMittal.

 

En ce qui concerne les trafics voie d’eau, l’année 2011 fut caractérisée par deux périodes distinctes :

-        Le premier semestre, déterminé par une embellie économique évidente et par une industrie sidérurgique consommatrice de matières premières pondéreuses, se solda par une augmentation significative de 11% de nos tonnages voie d’eau.

-        Le second semestre est caractérisé par une érosion des trafics portuaires liégeois. Elle est expliquée par le ralentissement progressif de la croissance et par la fermeture annoncée définitive du dernier haut-fourneau d’ArcelorMittal et de l’aciérie de Chertal. Ces événements engendrant des pertes importantes d’importations de minerais de fer acheminés par la voie d’eau.

Enfin, soulignons une période de baisse de niveau d’eau exceptionnelle l’été dernier entraînant des répercussions en cascade (tirant d’eau du Canal Albert réduit, chargements de bateaux limités, augmentation des frais de transports pour les chargeurs…).

 

L’augmentation des tonnages voie d’eau est principalement due à l’excellent premier semestre et au développement de nouveaux trafics tels les produits carriers, les produits de l’agriculture.

 

Ces trafics viennent ainsi compenser les pertes importantes des trafics « voie d’eau » historiques liés au secteur sidérurgique.

 

Analyse détaillée du trafic voie d’eau :

Tonnages Voie d’eau par catégories de marchandises

2011
2010
DIFFERENCE
%

Produits de l'agriculture

765.898
664.105
101.793
15

Houille et lignite

1.541.773
1.780.799
-239.026
-13
Minerais
1.270.403
1.576.742
-306.339
-19

Bois et produits du bois

187.766
277.730
-89964
-32

Coke et produits pétroliers raffinés

3.059.164
3.177.962
-118.798
-4

Produits chimiques

216.967
167.858
49.109
29

Produits minéraux non métalliques

6.234.800
5.772.603
462.197
8
Métaux
1.129.387
1.086.620
42.767
4

Machines et matériel

615
120
495
413

Meubles et autres articles manufacturés

243
9
234
2600

Matières premières secondaires, déchets

730.777
741.319
-10.542
-1

Equipement et matériel de transport

0
2.468
-2.468
0

Marchandises diverses, conteneurs

365.783
203.905
161.878
79
TOTAL VOIE D'EAU
15.503.576
15.452.240
+51.336
+0,3

 

Les principales catégories de marchandises du trafic voie d’eau en hausse sont :

-         les produits de l’agriculture (+ 101.793 tonnes, soit +15 %) ;

-         les produits chimiques (+ 49.109 tonnes, soit +29 %) ;

-         les produits minéraux (+ 462.197 tonnes, soit +8 %) ;

-         les métaux (+ 42.767 tonnes, soit +4 %) et surtout

-         les marchandises diverses et conteneurs (+ 161.878 tonnes, soit +79 %).

 

Les principales catégories de marchandises du trafic voie d’eau en baisse sont :

-         les charbons (- 239.026 tonnes, soit -13 %) ;

-         les minerais  (- 306.339 tonnes, soit -19 %) ;

-         le bois et les produits du bois (- 89.964 tonnes, soit -32 %) ;

-         le coke et les produits pétroliers (- 118.798 tonnes, soit – 4 %).

 

Analyse détaillée des trafics globaux (eau-rail-route)

 

Le Port autonome de Liège maintient en 2011 un haut niveau d’activité et affiche un trafic global de plus de 21 millions de tonnes. Bien qu’en léger repli par rapport à l’année précédente, le tonnage global traité en 2011 est le quatrième le plus important dans l’histoire du premier port intérieur belge (-0,5%, -114.942 tonnes).

MODE TRANSPORT
2011
(en tonnes)
2010
(en tonnes)
VARIATIONS
(en tonnes)
%

Voie d'eau

15.503.576
15.452.240
51.336
0,33
Route
3.981.532
3.813.890
167.642
4,40
Rail
1.554.116
1.888.036
-333.920
-17,69

TOTAL

21.018.113
21.154.166
-114.942
-0,54
 
 

Trafic ferroviaire en 2011 

1.554.116 tonnes de marchandises (--333.920 tonnes, soit – 17,6% par rapport à 2010) ont utilisé la voie ferrée. Le transport ferroviaire est largement dépendant de la sidérurgie. Une forte diminution du trafic ferroviaire est constatée.

 

Trafic routier en 2011

Comme lors de toute crise, le transport routier, qui permet de transporter de plus petits volumes, augmente ses parts de marché (+ 4 %). Le trafic routier s’élève donc à 3.981.532 tonnes en 2011.

 

Croissance du trafic fluvio-maritime

En ce qui concerne la navigation fluvio-maritime, 96 caboteurs (navires de  mer) ont utilisé les facilités portuaires performantes liégeoises en 2011 (+9 unités, soit +10 % par rapport à 2010). Ce type de transport est actuellement privilégié par diverses sociétés, belges et étrangères, qui développent la commercialisation d’aciers spéciaux (importations d’Espagne et de Grande- Bretagne et exportations vers la Grande- Bretagne).

 

Record absolu de la fréquentation au Port des Yachts en 2011 !

 

En 2011, le Port des Yachts, une des 32 zones portuaires gérées par le Port autonome de Liège, a connu un véritable engouement et a affiché une augmentation spectaculaire en 2011.

 

Le Port des Yachts a ainsi accueilli 1600 bateaux de plaisance et navires de croisières (soit + 152 unités, soit une augmentation de 10% par rapport à 2010).

 

Cette augmentation engendre une croissance significative du nombre de passagers : le nombre des plaisanciers ou touristes s’est élevé au nombre de 5.581  (soit + 1.225 plaisanciers, soit +28 % par rapport à 2010). C’est un record absolu !

Par ailleurs, 4.901 nuitées ont également été enregistrées (soit +1.169 unités, soit +39 %).

 

Le Port autonome de Liège œuvre quotidiennement pour offrir un accueil de qualité aux multiples touristes belges et étrangers et contribue ainsi au bon développement de l’activité économique touristique liégeoise.

A ce propos, M. Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, souligne l’intérêt économique majeur du Port des Yachts pour Liège: « Je me félicite de ce véritable engouement autour de notre port de plaisance et de nos résultats de fréquentation 2011 et ce malgré les travaux de dragage effectués à l’automne dernier. Ces chiffres sont clairement bénéfiques pour l’ensemble de l’économie touristique de la Cité ardente, je m’en réjouis. Je tiens également  à préciser ici l’excellente collaboration de la Ville de Liège (pour un accueil de qualité) et de la Province de Liège (pour une promotion efficace) qui nous a permis d’enregistrer ces résultats positifs au Port des Yachts.»

Ces chiffres illustrent également le potentiel du Port des Yachts de Liège sur la carte touristique de la plaisance européenne et confirment les développements futurs nécessaires afin de répondre à  la demande croissante du tourisme fluvial.

 

Véritable poumon socio-économique de la Province de Liège

Véritable poumon socio-économique du territoire, le complexe portuaire liégeois génère plus de 26 000 emplois directs et indirects. Le Port autonome de Liège est également créateur de valeur ajoutée. Elle est estimée à 2.694 millions d’euros par an (source : Banque nationale de Belgique).

 

Le  Port autonome de Liège, acteur du développement durable

Ces résultats confirment également que le transport fluvial est une alternative écologique et économique.

 

Selon Monsieur Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège, « c’est une année 2011 globalement satisfaisante malgré le net ralentissement subi au second semestre et malgré une conjoncture économique incertaine. 

La forte croissance du trafic de conteneurs est une excellente nouvelle. Elle confirme toute l’importance de ce type de trafic à l’avenir pour le développement de Liège Trilogiport. Ces chiffres traduisent le potentiel du Port autonome de Liège en tant que plaque tournante de la logistique européenne. Ils illustrent la qualité des infrastructures portuaires et le dynamisme des entreprises de la place portuaire. »

 

Le Port autonome de Liège développe une véritable stratégie de réseaux

 

Le Port autonome de Liège oeuvre quotidiennement pour développer une stratégie de réseaux afin d’attirer de nouveaux trafics à Liège et afin de positionner davantage la région liégeoise dans l'hinterland des ports maritimes de la Mer du Nord (Anvers, Rotterdam, Zeebruges et Dunkerque). Dans ce cadre, le Port autonome de Liège entend ainsi collaborer étroitement avec l’ensemble de ces divers ports maritimes mais également intérieurs :

 

-  Groupement d’intérêt économique Trilogiport

 

-  Memorandum of Understanding  (protocole d’accord) avec le Port d’Anvers 

o   Objectif: optimaliser la chaîne logistique entre Anvers et Liège

o   Etroite collaboration sur divers aspects (nouvelles technologies, transmissions d’informations, actions de communication communes…)

o   Signature en septembre 2011

 

-  Taxi barge transfrontalier

o   Démarche proactive pour promouvoir le développement du trafic de conteneurs sur l’axe fluvial Nord-Pas-de-Calais & Wallonie entre le Port autonome de Liège, le Grand Port Maritime de Dunkerque, Voies Navigables de France et le Service public de Wallonie (DGO2)

o   Ce concept de « taxi fluvial » (ligne fluviale à escales) permettra de connecter 12 ports maritimes et fluviaux (de Dunkerque à Liège) avec une offre mixte conteneurs maritimes et de transport combiné, visant à développer des offres de transports multimodal porte à porte.

o   Signature de la charte de partenariat (juillet 2011)

 

-  Core network « RTE-T »

o   le Port autonome de Liège figure dans le réseau prioritaire européen (« core network ») des réseaux de transport (RTE-T) grâce à sa campagne de sensibilisation et d’influence, menée en étroite collaboration avec le Port d’Anvers et De Scheepvaart, auprès de différents acteurs (tels que l’ensemble des forces politiques wallonnes et fédérales, la Commission européenne, la Fédération européenne des Ports Intérieurs, …). Ce plan européen profitera à l’ensemble de la région liégeoise.

o   RTE-T : rôle-clé dans le développement des ports maritimes et intérieurs

o   Le Port autonome de Liège a ici clairement l’ambition de jouer un rôle-clé au sein des réseaux européens de transports et entend affirmer son rôle économique de port intérieur et le développement du transport combiné en Europe. 

 

-  Connecting Citizen Ports (CCP21)

o Connecting Citizen Ports 21 rassemble 7 ports intérieurs européens (les ports de Bruxelles, Lille, Paris, Liège et Utrecht, le Port de Suisse et Rheinports)

o   Durée du projet: 4 ans

o   Promotion de la connectivité et le transport durable en optimisant l’organisation logistique du fret et en militant pour le développement spatial durable des ports intérieurs.

 

-  Concrétisation de l’étroite collaboration entre le Port autonome de Liège et le Scheepvaart pour le développement du Canal Albert


-  Plate-forme des ports wallons

o   A l’initiative du Port autonome de Liège, collaboration avec les 4 ports wallons (Port de Namur, Port de Charleroi, Port autonome du Centre et de l’Ouest et Port autonome de Liège)

o   Initier une meilleure collaboration, une image commune, un meilleur échange d’informations (approche de clients, prospection commerciale…)

o   Création d’une structure de coordination des ports wallons

 

- Port de Rotterdam

o   Analyse des diverses possibilités de collaboration et de consolider les trafics déjà existants.

 

- Port de Gand

o   Analyse des diverses possibilités de collaboration et de consolider les trafics déjà existants.

 

Enfin, le Port autonome de Liège œuvre quotidiennement pour attirer de nouveaux trafics en région liégeoise et diversifier ainsi les activités portuaires.

 

 

Contact :

Hélène Thiébaut
Attachée - Communication
Port autonome de Liège
Quai de Maestricht, 14 - B - 4000 Liège
Tél.: + 32 4 232 97 85 - Fax: + 32 4 223 11 09
Mail : h.thiebaut@portdeliege.be
Site Internet: www.portdeliege.be

 

 


TOP