La sûreté portuaire au Port de Liège

Les ports jouent souvent un rôle capital dans le transport de marchandises et/ou sont situés à proximité des villes. Né des attentats aériens contre les « Twin Towers » de New-York le 11 septembre 2001, le code « International Ship & Port Facility Security Code » (ISPS) qui, en français, signifie Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, vise à prévenir les attentats qui pourraient utiliser un navire comme arme potentielle de destruction massive et qui pourraient perturber gravement les transports et la population voisine.

Soucieuse de se prémunir contre cette montée du terrorisme, l'Europe a également adopté plusieurs mesures législatives contraignantes:

1. La sécurisation de l'installation portuaire (Règlement 725/2004 CE du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 relatif à l'amélioration de la sûreté des navires et des installations portuaires)


Ce règlement européen s'applique à tout navire de mer de plus de 500 tonneaux de jauge brute qui effectue un voyage international.

Deux firmes liégeoises possèdent cette certification internationale ISPS :

Il s'agit de :
  • AUSA (présente à l'île Monsin - Darse sud)
  • SOMEF (présente également à l'île Monsin - Darse nord).
Ces deux sociétés sont autorisées à charger et décharger des navires de mer aux niveaux sécuritaires 1 (risque normal) et 2 (risque accru).

2. La sécurisation de l'ensemble du territoire portuaire (Directive 2005/65/CE du 26/10/2005)


Cette directive a pour objectif principal d'instaurer un système de sûreté dans toute l'enceinte portuaire. Dans le but de réaliser cet objectif, elle vise à établir un cadre communautaire pour garantir un niveau de sûreté élevé et égal dans tous les ports européens.

Le Comité Local de Sûreté Portuaire de Liège (constitué par des représentants des Polices Fédérale et Locale, de la Sûreté de l'état, des Douanes et Accises, de la Région Wallonne et du Port autonome de Liège) a limité le territoire potentiellement menacé aux concessions portuaires recevant régulièrement des navires de mer.

Ce Comité Local rapporte à un Comité Fédéral de Sûreté Portuaire qui joue le rôle d'autorité nationale et de fenêtre de transmission internationale.

3. La sécurisation de l'ensemble de la chaîne de transport


La certification AEO (Authorized Economic Operator ou Opérateur économique agréé) est attribuée par la douane sur base de procédures sécuritaires exigeantes. Elle permet d'obtenir un statut douanier privilégié. Plusieurs concessionnaires du PAL disposent de cette certification.
TOP